Voir la version en ligne
 
n°9 • 30 juin 2020
 
Édito du 30 juin 2020

Des couples désaccordés dans ce numéro aux accents de séparation de fin d’année.
Ces désaccords seront artistiques. Car les plus grands amoureux dans la littérature et le cinéma n’incarnent-ils pas tous ce dépareillage, autrement dit : le non-rapport sexuel ? Que ce soit pour des raisons familiales, sociales, ou pour quelques obscures jouissances rencontrées.
Il n’y a pas d’amour heureux, on connait la chanson.

Matthias et Maxime
Carolina Koretzky nous donne son interprétation plus que convaincante du drame de Xavier Dolan, dans lequel un simple baiser vient faire effraction dans l’existence du couple qui l’échange. Rien ne peut préjuger de ce qui fait attentat pour un sujet, et qui va jusqu’à l’exiler de son rapport au langage, jusqu’à faire surgir l’insulte. L’auteure, de son regard averti de spectatrice et d’analysante décrit ce surgissement.

Lolita et Humbert Humbert
D’insultes il est aussi question dans ce si beau texte de Pénélope Fay. Celle que Dolores, alias Lolita, jette au visage de celui qui prétend que ce couple est seulement celui d’un père et sa fille. L’auteure suit les errances du duo scandaleux de ce chef d’œuvre de Nabokov. À leurs corps défendants ?

Des femmes et des robes
Enfin, Valérie Bussières convoque grâce à une idée des plus originale, des couples mythiques, tels Maryline et John Fitzgerald Kennedy ou encore Lol V. Stein et son amant perdu, à travers les robes qui les voilent ou les dévoilent. Il s’agira ici de ce que la robe couvre ou découvre de la jouissance pour chacune.

À lire seul avec soi-même.
 
Aurélie Charpentier-Libert
 
 
 
Dire l'indicible
 
Un simple baiser
Carolina Koretzky
 
Enigmatiques traces sur le corps d’un indicible hors-champ
 
   Lire
 
 
Consentement ?
 
Lolita
Pénélope Fay
 
Nymphette et nympholepte…
 
   Lire
 
 
La pudeur et le voile
 
Des robes, encore
Valérie Bussières
 
Emma, Marylin, Lol : des robes qui font et défont des corps.
 
   Lire
 
 
 
Cette Newsletter vous apprendra chaque semaine les nouvelles du blog des Journées 50 :
Le comité du Blog : Damien Guyonnet (responsable), Aurélie Charpentier-Libert, Luc Garcia,
Carole Niquet, Vanessa Wroblewski-Berlie
 
 
 
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
Cet email a été envoyé à zannec@free.fr.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes abonné(e) à la Newsletter du Blog des Journées de l’ECF ou parce que vous avez participé aux précédentes Journées ECF.
Vos coordonnées ne seront pas utilisées à des fins de prospection commerciale. Conformément à la réglementation applicable en matière de données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition de vos données à caractère personnel pour motifs légitimes que vous pouvez exercer en nous contactant à l’adresse email : contact@causefreudienne.org ou par courrier à l'adresse suivante : École de la Cause Freudienne – 1, Rue Huysmans – 75006 Paris, en indiquant vos nom, prénom, adresse postale et en joignant une copie recto-verso de votre pièce d'identité.
Vous pouvez vous désinscrire de cette liste en cliquant sur le lien ci-dessous.
 
 
 
© 2020 ECOLE DE LA CAUSE FREUDIENNE
 
Si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici